Des Jours Et Des Nuits

Entre l'adaptation télévisée de "Des jours et des nuits" et le roman de Gilbert Sinoué, des variantes. Deux histoires intimement liées. (Titre en Espagnol "la Mujer Del Sueño")

Ma photo
Nom :
Lieu : France

jeudi, février 24, 2005

Cette femme, réincarnée comme lui, vit sans doute aujourd'hui quelque part dans le monde. Aussi s'est-il mis en tête de la retrouver coûte que coûte

« Pour sa part, le héros, Ricardo Vacarezza, vivant dans l'Argentine des années trente, mettra du temps à se persuader que cette femme qui le hante la nuit et lui apparaît même le jour, il l'a aimée passionnément dans une autre vie, il y a trois mille ans, sur une île grecque. Cette femme, réincarnée comme lui, vit sans doute aujourd'hui quelque part dans le monde. Aussi s'est-il mis en tête de la retrouver coûte que coûte, dût-il abandonner sa fiancée, sa fortune et sa terre... »

Bien sûr ce n’est qu’un roman et comme son nom l’indique une fiction. Les personnages ont peu de chances d’avoir existé réellement et puis la fin… leur appartient.

Cette fiction m’a touchée particulièrement au point de devenir objet de blog parce qu’elle est une variation sur le même thème que celle que j’écris actuellement. Même si ses personnage principaux n’ont pas grand chose à voir avec Richard, Sara ni Clara, il reste que leur histoire est assez proche de la mienne qui va donner lieu à un autre blog.

Elle consiste aussi en deux volets dont pour ma part je ne vous présenterai qu’un seul, pour la simple raison qu’elle en est restée là.

En effet la rencontre n’aboutit pas. Le héro en reste au stade de la rencontre sans réussir à se faire entendre avec son ébauche de projet de vie sur les bras et son rêve non partagé.

Qu’aurait-fait Richard s’il n’avait pas eu le prétexte de la cicatrice de Dora ou si elle n’avait pas eu de cicatrice ? Si elle avait refusé de l’écouter ? Et si la mémoire de leur passé ne lui était pas revenue lors de leur visite sur l’île Ronde ?
Autant de questions auxquelles le personnage central de mon histoire va se trouver confronté.

Elle n’est pas entrée par effraction dans ses rêves comme Dora pour tout chambouler. Il s’est agit en quelque sorte plutôt d’une réponse à une invitation secrète.

Au terme d’autant d’épreuves que Richard/Ricardo, il est sur le point de rencontrer la personne de ses rêves, de revivre avec elle le mythe des mythes, ils passent même une dizaine de jours à se cotoyer lors d’un voyage itinérant sans qu’il parvienne toutefois à obtenir d’entrevue avec elle.

Elle se dérobera à toutes ses tentatives.

Du coup, il repart bredouille, vexé, avec un sentiment d’incompréhension qui le plonge dans un trouble profond.
Face à l'absurde il prend la décision de tirer un trait et se promet de s'y tenir à moins qu'elle fasse la démarche de revenir vers lui.

Après tout un rendez-vous se prend à deux, il est venu dés qu’il a pu. Si elle refuse de l’honorer c’est son droit le plus strict.

Qu’a-t-il fait pour mériter ça ? Il se posera longtemps et bien des fois la question sans aboutir vraiment.

Quelle faute a-t-il commise ? Il se reprochera longtemps d’avoir manqué de constance dans ses prières pour la rencontrer.

3 Comments:

Anonymous LHDM said...

bonjour,

votre apparition est en ligne sur le Marcassin :
http://www.webzinemaker.com/admi/m7/page.php3?num_web=1489&rubr=4&id=266700

merci

29 juin, 2005 11:44  
Anonymous Anonyme said...

Emu, et troublé par ce blog… Et pour cause, je suis le modeste scribe qui a gribouillé ce roman. Bizarrement, un roman qui n'a pas connu le succès; du moins pas celui rencontré par mes précédents ouvrages… Bizarrement aussi, c'est peut-être mon livre le plus proche de mon coeur. La vie est curieuse...
Gilbert Sinoué

ours104@hotmail.com

20 septembre, 2005 15:06  
Anonymous Anonyme said...

BON DEPART

24 novembre, 2009 16:02  

Enregistrer un commentaire

<< Home


View My Stats